Entretiens :

L'Après entretien

Une fois l'entretien d'embauche passé, on se dit que tout est joué. Si ce dernier s'est bien déroulé, on se dit qu'on a une chance, sinon pour nous c'est l'échec assuré. Mais le fait est que l'entretien d'embauche n'est pas la fin. Il faut également miser sur ce qui se passe après.

La clé est de faire le nécessaire pour rester présent dans l'esprit du recruteur. En effet, après des dizaines d'entretiens, il ne se rappelle pas forcément de tout le monde, ou de tout ce qui s'est passé dans tel ou tel entretien. Voici certaines pratiques à adopter ( ou pas) après un entretien d'embauche:

  • Ecrire un mail au recruteur pour lui dire que vous avez apprécié l'entretien: Ce n'est pas très efficace, d'autant plus que la pratique est devenue courante, et que les recruteurs sont indemnisés contre cela. De plus, vous cherchez à ce qu'il vous embauche, pas à sortir avec lui. Alors, si c'est ce que vous comptiez faire, laissez tomber!
  • Ecrire un mail au recruteur pour lui dire des choses nouvelles: Si vous tenez vraiment à lui envoyer un mail, revenez avec du concret, une nouvelle information sur vous, sur le business,... Enfin, sur quelque chose qui pourrait l'intéresser et montrer que vous suivez l'actualité de l'entreprise.
  • Rebondir sur un détail convivial de l'entretien: C'est encore mieux. Le recruteur verra que vous prenez les choses au sérieux. Mais comment faire? Supposons qu'une question soit restée sans réponse lors de l'entretien. C'est l'occasion rêvée pour revenir vers lui avec une solution. Si vous avez parlé d'un livre, envoyez-le lui par la poste si vous pouvez, sinon, par mail. Il le gardera longtemps sur son bureau ou sa boite mail,  et vous gardera longtemps dans la mémoire.
  • Appeler tous les jours ( ou envoyer un mail) pour savoir où en est le processus: Oubliez tout de suite l'idée, ou sinon oubliez le job. En effet, le recruteur se sentira harcelé, et on ne donne pas un emploi à un harceleur. En faisant cela, vous détruisez tous vos efforts, et vous avez une crédibilité 0.