Blog RH :

Se protéger de ses alliés

L'idée de base est que se protéger de ses alliés serait contre-intuitif. Mais ne serait-ce pas plutôt le contraire? En effet, selon Farid Yandouz, Change & Management Advisor, les défaites les plus spectaculaires de l'histoire sont celles provoquées par les alliés, non par les ennemis.

A quoi cela est-il dû? Deux raisons principales se cachent derrière ce fait: La première étant que nous nous sentons à l'aise avec les alliés, nous nous dévoilons à eux, ce qui les rend capables de comprendre intimement nos faiblesses, et de les retourner contre nous. La deuxième raison est que, étant donné que nous leur faisons confiance, nos capacités offensives et défensives sont plutôt concentrées sur nos ennemis, ce qui nous fait négliger ces quelques failles dans lesquelles nos supposés alliés peuvent s'introduire. 

Il faudrait donc faire confiance, mais pas trop; comme dit l'adage, "Il faut se méfier de l'eau qui dort". 

Nous avons spontanément tendance à nous entourer d'alliés pour n'importe quel aspect de nos vies. Etre bien entouré, c'esrt reconnaître que nous ne pouvons aller loin que si nous fédérons la force et les volontés des autres, surtout de ceux qui ne sont pas sous notre autorité directe. 

Attention cependant à ne pas tomber dans la précipitation en créant ces alliances, et de les créer par ego, non par réel besoin ou réelle nécessité.